jeudi 14 juin 2012

Jardins d'enfants ...

Nous pouvons parler accessoirement de l'installation nouvelle de certains jardins, très en faveur en Autriche, en Allemagne et en Amérique, les jardins d'enfants. Nous avons compris en France l'intérêt de ces jardins, mais seulement pour les quelques écoles de petites villes et de villages où les enfants destinés à la campagne doivent connaître les éléments de l'horticulture et de l'agriculture. Mais la connaissance des plantes et des fleurs, de la fécondité de la terre, des mystères de la vie des champs, des jardins et des forêts est encore plus utile, sinon nécessaire aux petits enfants des villes. Cultiver chez l'enfant le discernement critique de la beauté et de l'excellence des choses parmi les œuvres humaines et les œuvres de la nature, constitue un des éléments les plus importants de l'éducation, et rien pour la direction de l'esprit dans ce sens, pour la formation du jugement, ne vaut l'efficace étude de la nature vivante. Il aura été réservé à notre époque de comprendre que le jardin est un moyen d'enseignement autrement plus sain, plus pénétrant, plus fécond et plus puissant que le tableau noir et les cahiers d'autrefois.
(Jean Claude Nicolas Forestier, Grandes villes et systèmes de parcs, 1906)

Jean-Charles Moreux, Jardin des Gobelins-Plan d'ensemble,1936

Jean-Charles Moreux, Jardin des Gobelins-Perspective d'ensemble, 1937

Jardin des Gobelins-Vue des escaliers. Cliché Éd. Bourdier, non daté
Le hibou et le square René Le Gall aujourd'hui
Jean-Charles Moreux l'appelait le jardin des Gobelins, la ville de Paris l'appelle Square René Le Gall mais les enfants l'appellent "Croulebarbe". Croulebarbe, c'est un endroit incomparable ... Jardin art déco conçu par Jean-Charles Moreux dans les années 1930, il se divise en trois parties : un parterre avec un obélisque, un bosquet et un terrain de jeux ... Les enfants l'ont complètement accaparé et … transformé l'ensemble du jardin en un superbe terrain de jeux … et puis à Croulebarbe, il y a Pascaline et ses balançoires, elle est sympa Pascaline, elle oublie tout le temps de regarder sa montre si bien que ce sont les parents, poussant la balançoire avec leurs bras atrophiés qui, d’un signe discret, supplient Pascaline de dire "allez les enfants, on va s’arrêter" ... Et puis, il y a à Croulebarbe quelque chose que, ni le Grand Canal de Versailles, ni les fabriques de Méréville, ni les fontaines de la Villa d'Este, ne pourront surpasser et qui fait que ce jardin gardera toujours une place à part …  c’est le jardin qui a vu grandir mes enfants … Et ça! ... 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire